En raison de la pandémie du Covid-19, l’UAV SHOW reporte son salon historique en octobre 2021 mais crée des événements capsules tout au long de l’année pour être au plus proche de l’actualité drone. Initialement prévu les 15, 16 et 17 Septembre 2020 à Bordeaux, l’UAV show ne fêtera pas ses 10 ans cette année. Par soutien aux exposants, partenaires et institutionnels, l’UAV a souhaité reporter son édition afin de privilégier un événement de qualité où l’échange et la création d’opportunités commerciales resteront à l’image des événements passés. Soucieux de faire interagir les acteurs du secteur entre eux, enrichir et créer des débats, l’UAV vous donne 3 temps forts tout au long de l’année : // Le 16 Septembre 2020, l’UAV Day, un rendez-vous de présentation des innovations et de débats sur la Zone d’Essais Sainte-Hélène Cesa Drones (33) // Au printemps 2021, la mobilité aérienne mise à l’honneur dans le cadre du salon Electric Road. Sous le parrainage de l’UAV show, Electric Road accueillera les acteurs et interlocuteurs français et internationaux du secteur de l’UAM (Urban Air Mobility). // Les 19, 20 et 21 Octobre 2021, l’UAV Show se tiendra sous sa forme traditionnelle au Parc des expositions de Bordeaux.

Fermer

Le marché des drones

Un marché en cours de structuration

Selon l’étude du cabinet MarketsAndMarkets de 2015, la valeur du marché atteindrait 5,59 milliards de dollars USD d’ici 2020 avec un taux de croissance pour la fin de la décennie de 32%. Les projections réalisées au début des années 2010 n’ont pas été́ atteintes. Handicapée par certains freins technologiques, règlementaires, acceptabilité́... La filière drone a franchi un palier. Depuis plus d’un an, on assiste à une nouvelle relance. En France, émergent des entreprises présentes sur toute la chaine de valeur du drone professionnel. Elles se spécialisent par métier et s’orientent vers l’export. Les données et leur traitement deviennent centraux dans l’économie de la filière drone.

Avec l’intelligence artificielle et le Big Data, les systèmes de drones voient certaines difficultés s’estomper tandis que de nouvelles potentialités apparaissent : automatisation, intégration dans l’espace aérien... Les cadres règlementaires français et européens évoluent avec pour objectif de ne pas entraver le développement de la filière, tout en préservant les exigences en matière de sécurité́ et de certification.

Source : pipame (Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques) – Direction Générale des Entreprises (DGE) – Ministère de l’économie – DGAC – Perspectives de développement de la filière drones civils à l’export, été 2017.